Entreprise libérée et management sont-ils incompatibles ?

Par Jean-Francois Gagne / Enseignant Chercheur en Management à l’Université Paris Dauphine

L’entreprise libérée, au sein de laquelle chacun des acteurs fait ce qu’il pense être le mieux pour l’entreprise, remet directement en cause la notion même de management. Mais annonce-t-elle sa fin pour autant ?

L’entreprise libérée est devenue un thème de renouveau du discours managérial. Il y a les « pour », qui mettent en avant les bénéfices individuels et collectifs dans les entreprises qui l’ont appliqué et il y a aussi les « contre », qui pointent l’effet de mode et un discours trompeur. Les axes centraux de l’entreprise libérée – l’amélioration des rapports humains par la confiance et l’autonomie ainsi que les nouveaux modes d’organisation – impactent directement le manager. De nombreux partisans de l’entreprise libérée prônent en effet la suppression du manager et du management au profit d’une holacratie démocratique. Le manager et le management sont-ils à ce point remis en cause qu’ils doivent disparaître ?

> Lire l’article en entier sur le site LesEchos.fr

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail