Le rôle de l’intelligence émotionnelle dans le recrutement

EI-uneSi les entreprises ont pendant longtemps soumis les candidats à des tests de QI dans le cadre des processus de recrutement, elles sont désormais de plus en plus nombreuses à prendre en compte un critère complémentaire : l’intelligence émotionnelle (IE, ou EQ en anglais).

En effet, dans les années 90, la mise en lumière de l’intelligence émotionnelle a démontré que les personnes dotées d’un QI dit moyen et d’une IE élevée étaient plus performantes que celles uniquement dotées d’un QI élevé dans 70% des cas. Mais que révèle l’intelligence émotionnelle ? Comment intervient-elle au quotidien dans le travail ?

> Lire la suite sur le site Parlons Recrutement, par Michael Page

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail